Arnaques Interpol

L'arnaque Interpol est le nom donné par le fondateur de Signal-Arnaques en Janvier 2016 à une escroquerie d'un nouveau genre : il s'agit d'une arnaque qui cible les personnes s'étant déjà fait arnaquer sur internet… notamment par des brouteurs africains. La victime d'une arnaque cherche par tous les moyens à récupérer l'argent qu'elle a perdu. Pour répondre à ce besoin, des arnaqueurs se font passer pour des autorités policières (Gendarmerie, Interpol…) et font croire qu'ils peuvent récupérer l'argent perdu (pour cette raison, certains nomme cette escroquerie “l'arnaque au remboursement”. Cette dernière technique est particulièrement efficace car les personnes ayant été arnaquée sont parfaitement identifiée par ces bandits, du coup le ciblage est parfait.

Mise en oeuvre

Comme de nombreuses arnaques, cette dernière se réalise en 3 temps :

  • L'approche de la victime
  • La mise en confiance
  • Le transfert de fonds

L'approche (prise de contact)

L'approche de la victime est réalisée par 2 moyens : Le premier moyen est la diffusion tous azimuts de fausses annonces sur internet. Pour cela, les canaux classiques sont utilisés : Blogs, Forums, sites d'annonces, SPAM de mails… Cette méthode de diffusion est cependant peu efficace car plutôt mal ciblée.

Il est courant que les annonces soient présentées sous forme de témoignage : en effet, la recommandation est une technique de manipulation régulièrement utilisée par les escrocs.

Le second moyen utilisé, nettement plus efficace est de contacter une victime. Pour cela, l'escroc qui a réussi à soutirer de l'argent change son identité numérique (adresse mail) et approche son ancienne victime en faisant croire qu'elle est agent de police et que son argent a été retrouvé.

La mise en confiance

Afin de s'offrir une crédibilité suffisante, l'escroc utilise une fausse identité : lieutenant de police, officier de brigade de cybercriminalité… Son adresse mail contient très souvent ce genre de fonction d'ailleurs : lieutenant.pascaldallas@yahoo.fr. Très souvent, le brouteur montre la photo d'un chèque (volé) rédigé à l'ordre de la victime et qui affiche beaucoup plus d'argent que le préjudice initialement subi. Une fois le contact correctement établit et la confiance instaurée, l'arnaqueur explique que des frais sont à régler pour que le chèque soit envoyé.

Pour cela, il utilise plusieurs prétextes :

  • Frais d'enquête
  • Frais de douane (il explique alors être situé à l'étranger ce qui est assez crédible car il peut expliquer qu'il fait partie d'une brigade en Côte d'Ivoire par exemple)

Les victimes les plus faibles se laissent tenter et procèdent au transfert d'argent.

Transfert des fonds

Lorsque la victime accepte, le brouteur lui indique que les frais doivent être payés par le biais de moyens de paiement “sécurisés” : Mandat Cash, Western Union ou encore coupons PCS. En fait, c'est exactement le contraire : ces modes de paiement permettre en général de limiter la traçabilité des échanges financiers. Une fois l'argent envoyée, le brouteur coupe toute communication avec sa victime : cette dernière s'est donc fait arnaquer 2 fois de suite…

Exemple d'arnaque Interpol

Voici un exemple typique d'arnaque de prêt auquel il est tout à fait possible d'être confronté sur internet :

coucou je vous faire pars de mon témoignage je m'appelle Sylvie Moreau je me suis faire avoir par un homme soit disant nationalité espagnol que j'ai rencontré sur le site de rencontre badoo.com qui m'a arnaquer une somme total de 9 milles euro et suite a mes recherches sur plusieurs forum je suis tomber sur une témoignage d'une femme qui sait faire aussi avoir comme moi et qui a été remboursé grâce a cet inspecteur Patrick Houssou alors j'ai aussi contacté cet inspecteur par leur adresse émail pour suivre les démarche et grâce a dieu j'ai aussi été en possession de mon argent alors vous qui avez été arnaquer par ce sorte je vous demande de contacté cet inspecteur afin d'être a la possession de votre argent perdu voici sont émail: brigardeanticriminalite4@gmail.com

Comment reconnaître une arnaque Interpol ?

Les ingrédients qui composent les textes utilisés dans les arnaques Interpol sont quasiment toujours les mêmes :

  • Présence systématique de fautes d'othographe
  • Elle sont souvent rédigées sous forme d'un témoignage, d'une recommandation
  • La personne utilise très souvent l'identité d'Interpol, d'un lieutenant ou d'une brigade quelconque.
  • Présence systématique d'une adresse mail “générique” (gmail, outlook, hotmail…).

Echange entre un arnaqueur et un croque-escrocs

Les croque-escrocs (ou chasseurs d'escrocs) sont des individus qui aiment particulièrement berner les arnaqueurs. Un de leurs objectifs est de tomber volontairement dans les filets des brouteurs en vue de comprendre le fonctionnement de leurs arnaques.

Voici 1 scénario qui met en évidence une arnaque Interpol via Skype : Interpol Mondial

Que faire si vous êtes victime d'une arnaque interpol ?

Lorsque des fonds sont versés à un brouteur, il devient alors très difficile de les récupérer notamment lorsque ce dernier est situé en Afrique. Néanmoins, vu que certains agissent directement de France, il est intéressant d'aller porter plainte auprès d'un commissariat ou d'une gendarmerie afin que l'identification de l'auteur soit réalisée. Il sera alors nécessaire de transmettre un maximum d'éléments en votre possession (annonce de l'arnaqueur, les échanges de mail,…). Si l'escroc est localisé en Afrique aucun recours ne sera raisonnablement possible, par contre s'il est en France ce sera envisageable. Par ailleurs, parallèlement au dépôt d'une plainte, il est important de signaler l'arnaque afin que d'autres internautes ne se fassent pas arnaquer.

Liens externes